Retour au début du site
Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation Savart Paysage - paysagiste urbaniste – étude de définition – parc – Haussimont - Grand Est – Marne – Végétalisation

Haussimont : Le parc des latitudes et des climats et la frange végétale (51)

La commune d'Haussimont anticipe la création d'un lotissement par la composition du parc des "latitudes". Une large bande végétale aux ambiances paysagères successives conduit  le promeneur vers un parc qui terminera ce nouveau lieu d'habitat.

Une frange boisée paysagère et le parc des latitudes vont composer les limites d’une future zone résidentielle. La frange boisée présente sur une longueur de 500 mètres une succession de 9 séquences paysagères qui illustrent la variété du végétal champenois et de nouvelles problématiques d’aménagement. Parmi celles-ci, on peut citer le jardin de la biomasse, les plantes du voyageur, le bois de pin…

Associer Latitude et Végétal permet d’illustrer, d’aborder, d’anticiper, de tester et d’expérimenter le rapport des arbres aux variations du climat. Quatre clos vont s’entremêler où pousseront quelques arbres du climat méditerranéen et du climat continental mais aussi ceux qui sont aujourd'hui  présents dans les deux climats et ceux en déplacement du sud vers le nord.

Dans ce dédale végétal, les limites des clos accompagnent les parcours, regroupent les plantes, structurent l’espace. Les nombreuses interruptions des limites de ces clos viennent rompre les certitudes que l’on croit acquises sur les rapports entre les arbres et le climat. Le parc des latitudes et des climats présente l’usage des végétaux en fonction de l’évolution du climat. Quatre clos présentent les végétaux du climat tempéré, du climat méditerranéen, les végétaux déjà présents dans ces deux climats et enfin le clos des plantes en déplacement. Ce parc est une petite expérience. Ici les terrassements généraux et les micro-terrassement vont concentrer les écoulements de surfaces vers les lieux de plantation. Il s'agit ici d'adapter les techniques de génies végétales aux besoins des plantes, d'oublier les habitudes telles que préparation du sol, fertilisation, fosses et cuvettes de plantation pour se concentrer sur la vie du sol et le développement racinaire.

Phase : Travaux en cours

Maître d'ouvrage : Commune de Haussimont

Lien : http://www.haussimont.com

Date de réalisation : Travaux en cours

Surface du projet : 7 000m²

Montant des travaux : 365 277,46 € HT

LinkedIn Facebook Instagram